Le Métier d’animateur/ animatrice CADIO Aurélie

Le métier d’animateur/ animatrice socioculturel

L’animateur socioculturel exerce auprès des établissements accueillant des enfants, des personnes âgés ou des personnes en situation de handicap.
Il doit animer des ateliers et des activités, adapté aux personnes qu’il encadre, afin de les distraire et qu’elles s’épanouissent quotidiennement.

On peut accéder au métier part plusieurs diplôme :

CAP ou équivalent :
– Brevet d’aptitude professionnelle d’assistant animateur technicien option loisirs de pleine nature
– Brevet d’aptitude professionnelle d’assistant animateur technicien option loisirs du jeune et de l’enfant
– Brevet d’aptitude professionnelle d’assistant animateur technicien option loisirs tout public dans les sites et structures d’accueil collectives

BAC ou équivalent :
– Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport spécialité animation culturelle
– Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport spécialité loisirs tous publics
– Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport spécialité techniques de l’information et de la communication.

Après le BAC :
Niveau BAC +2 :  – DUT carrières sociales                                                                                                                                                 – DEUST animation et gestion des activités sportives et culturelles                                                                                                                                                        – Diplôme d’Etat de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport spécialité socio-éducative ou culturelle.
Niveau BAC  +3 : – Licences pro métiers de l’animation sociale, socio-éducative et socioculturelle.

Autre compétences :
L’animateur doit être créatif, curieux, dynamique, sociable, communicant, avoir le sens des responsabilités, être pédagogique et surtout savoir s’adapter. Il aura besoin de beaucoup d’énergie pour encadrer certains groupes (adolescent). Il doit être attentif, être a l’écoute et dialoguer afin de construire des projets intéressants.

Le métier :

Les activités :
Il faut prévoir des activités adapté à l’âge des individus mais aussi à leurs capacités. Pour cela il faut repérer les besoins, les difficultés. Il prend le temps d’écouter et d’adapter ses animations. Avoir des activités diverses afin de favoriser la sociabilisassions, l’épanouissement et d’apporter une distraction au quotidien des personnes.


Publics jeune :
L’animateur peut organiser et suivre des projets d’accompagnement scolaire et des activités périscolaires.

Autres publics :
Il peut organiser en maison de retraite des activités intellectuelle et physique en fonction de l’autonomie des personnes et de leur envie.

Les lieux où exercer le métier d’animateur :
L’animateur socioculturel travaille souvent au sein d’une petite équipe encadrée par un responsable d’animation. Il peut être en relation avec divers partenaires tel que des associations, les services municipaux, les missions locales d’insertion, les caisses d’allocations familiales.
Certains sont employés par des structures dépendant de collectivités territoriales ou des services municipaux.
Il peut aussi exercer au sein d’établissements sociaux et médico-sociaux, tel que les maisons de retraire, les foyers de travailleurs et les centres d’accueil. Trois publics sont particulièrement concernés : petite enfance, personnes âgées et personnes en situation de handicap.

La rémunération :
Le salaire mensuel brut d’un animateur socioculturel est d’environ 1660€ en début de carrière et de 2782€ en fin de carrière.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *