Tout savoir sur le métier ASEM

Agents

Spécialisé des

Écoles

Maternelles

 

 

En quoi consiste le métier ?
L’ASEM est une personne qui travaille dans les classes de maternelle auprès d’enfants de 2 à 6 ans. Elle s’occupe de l’hygiène des enfants, des locaux et du matériel servant aux enfants. L’ASEM ne travaille qu’en école privée tandis que l’ATSEM (agents territorial spécialisé des écoles maternelles) travaille dans les écoles publiques. Elle accueille les enfants et leurs parents le matin, elle rassure les enfants au moment du départ des parents. Les tâches d’une ASEM est très variées : habillage, déshabillage, accompagnement aux toilettes, lavage de mains, aide pendant les repas, coucher a l’heure de la sieste mais son rôle est également d’écouter, de câliner, de consoler, de rassurer et de soigner quand l’enfant ce fait mal. Elle aide l’enseignant(e) durant les activités de la classe mais aussi prépare et range le matériel tels que les pinceaux, la peinture, les ciseaux, la colle, etc. Elle participe à la décoration de la classe et à la préparation des fêtes, aux sorties de groupes. Beaucoup d’ASEM sont des femmes. Les ASEM étant en école privée sont donc dans l’enseignement catholique.

Comment devenir ASEM ?
 Pour devenir ASEM il faut passer un concours qui ce passe en deux épreuves. La première épreuve est un écrit d’admissibilité qui comprend un QCM avec différentes questions tels que les consignes élémentaires d’hygiène par exemple. Il est préférable d’avoir le CAP petite enfance lors de l’épreuve écrite. La seconde épreuve consiste à  passer un oral d’admission qui dure 15 minutes avec un jury de six personnes dont deux élus. Cette épreuve est notée de 0 à 20 puis multiplier par le coefficient donc l’épreuve compte double. Toute note inférieure à 7 sur 20 à l’épreuve d’admission entraine l’élimination du candidat, de plus un candidat ne peut être admis si la moyenne de ses notes est inférieures à 10 sur 20.
Certaines personnes ne commencent pas par un concours, préférant passer par des études avant et bien ce préparé. Dans ces cas la il existe le Baccalauréat professionnel SAPAT (services à la personne et aux territoires) et le CAP petite enfance. Ces diplômes n’annule pas le concours, il faut tout de même le passer pour devenir ASEM, mais ce concours ce prépare avec beaucoup de sérieux.  

Témoignage d’une ASEM
Comment préparer le CAP petite enfance et le concours ASEM ?
« La préparation n’est pas compliquée car l’écrit du concours ressemble à l’écrit du CAP petite enfance, les deux écrits parlent des  notions sur l’hygiène, la symbolique des produits d’entretiens. Par contre l’oral a été plus difficile, il y a différente questions. Tout d’abord ils nous demandent pourquoi nous voulons faire ce travail, ce qui nous intéresse et on nous pose des questions sur les institutions, la vie d’équipe. Ce sont des questions de mise en pratique, comme par exemple : que faites-vous si vous avez un problème avec un collègue ? C’est une manière de détournée de demander : qui est le patron de qui ? J’ai également eu un entretien avec des élus, la secrétaire générale.
Le concours ASEM n’étant « réutilisable » que trois ans tout comme le concours ATSEM.
Lors de mon concours nous étions 400 à le passer, 127 ont réussi l’écrit et 70 ont été reçues. Certaines personnes avaient le BAC ou le BTS mais n’ont pas réussi pour autant, cela ne veut rien dire.
Comment se passe votre travail d’ASEM ?
C’est un travail très intéressant. Pour ma part je travaille avec des grandes sections, je fais tous les ateliers manuels : pâte à sel, peinture, bricolage pour Noël, préparation de gâteaux, et je m’occupe de leurs cahier. Dans notre école, nous avons un projet d’école autour de l’alimentation et du jardin. Mais cela dépend de chaque école, chacun à son projet d’école. »

Annabelle Loison

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *